A l'occasion de son Université d'été les 22 et 23 août, l'Assemblée des Femmes a tenu à exprimer sa solidarité avec les femmes du groupe Pussy Riot et soutient leur combat pour la liberté d’expression et la liberté de création.

L’association condamne la décision conduisant à leur emprisonnement dans un camp, pendant deux ans, et rappelle que la liberté d’expression est un droit fondamental que chacun et chacune doit pouvoir exercer dans une vraie démocratie.

La prostitution, selon les signataires d’une tribune publiée ce mercredi 22 août dans le Nouvel Observateur serait la forme la plus moderne et aboutie de la liberté sexuelle et du droit de disposer de son corps.

L'Assemblée des femmes tient son Université d'été à La Rochelle les 22 et 23 août prochains.

Laurence Rossignol, Sénatrice de l'Oise

"La revanche des misogynes: la robe de Cecile, la coupe d'Audrey et la Une de l'Express" Texte de Laurence Rossignol, Sénatrice de l'Oise, publié sur son blog "Ca va mieux en le disant" en réaction à trois faits misogynes, apparemment indépendants.

Nous relayons ici la campagne "Justice pour les femmes" initiée par la Ligue du Droit International des Femmes et soutenue par le Lobby Européen des Femmes (plus de 2000 associations) dans le cadre des Jeux Olympiques de Londres, et vous invite à lire l'article des Nouvelles News suivant : http://www.lesnouvellesnews.fr/index.php/civilisation-articles-section/parite/2038-justice-pour-femmes-charte-olympique-eau

Renée Broustal n’est plus. Et toutes celles et ceux qui ont eu le privilège de la connaître se retrouvent dans une même tristesse parce nous ne savons pas nous habituer à la disparition de ceux que nous aimons.

Grande figure du féminisme politique militant, très brillante intellectuellement, Renée entre très tôt dans l’Administration des Ponts et Chaussées, puis à la Direction Régionale du Contrôle des Prix. En 1947 elle est reçue au premier concours ouvert aux femmes.

Communiqué de presse de soutien aux prises de position abolitionnistes de la Ministre, 25 juin 2012

Communiqué de presse d'Yvette ROUDY et de Danielle BOUSQUET, qui pose la question de la conformité à la Constitution de la composition du Conseil Constitutionnel, et qui fait suite à sa décision en date du 4 mai dernier d'abroger le délit de harcèlement sexuel, 9 mai 2012

Pages